Le guide annuaire du tourisme et de l'information des îles de l'Océan Indien
Océan Indien | Mayotte | Actualité | Petites annonces | Voitures d'occasion | Boutique en ligne | Comores | Madagascar | Zanzibar  
   
Recherche dans la base de données Malango
Actualité Photos Annuaire de sites Associations
 
Accueil Malango Les collectivités d'Outremer

Contenu du chapitre :

Les collectivités d'Outremer
Le service de l'état-civil du ministère de l'outremer
Le traité d'Amsterdam
Articles de la constitution concernant l'outre-mer
Résulats du référendum pour la Consitution Européenne 29 mai 2005

Les régions ultra périphériques (RUP)
LES RUP, un peu d'histoire
Les parlementaires de l'outremer
L'outremer français en chiffres
Ethnies des Dom Tom
Collectivités et départements d'Outre-mer
Les collectivités locales de l'Outremer
Origines du Service de l'Etat Civil
Sites des Dom-Tom
Christian ESTROSI : biographie
Population Dom Tom
XIème conférence des présidents de région ultra périphériques

Dom-Tom ; chefs-lieux
François Baroin : portrait du ministre de l'Outremer
Statut des Dom Tom
Outremer et décentralisation
Départements et territoires d'outremer

Population des départements et territoires d'outremer Envoyer l'article par courrier électronique Imprimer l'article

 

Population des départements et territoires d'outremer

DOM TOM

Population des départements et territoires d'outremer

 

Ce qui caractérise les dom-tom et territoires d'outremer, c'est la grande diversité de leurs habitants. Diversité d'origines, diversités sociales et socio-économique également. Si l'on voulait schématiser et au risque de heurter certaines sensibilités, on pourrait dire que la structure sociale des dom-tom est souvent proche de celle de pays en voie de développement : une classe aisée, très aisée et une classe aux revenus modestes, très modestes. Les départements d'outremer sont incontestablement, et à leur grand désespoir, les champions du chômage, ou devrait-on dire plutôt les champions de l'absence d'emploi!

Ce qui leur donne souvent droit à cette appellation peu flâteuse de "danseuses" de la France...

Guadeloupe

Pointe-à-Pître

Guyane Française

Cayenne

Martinique

Fort-de-France

La Réunion

Saint-Denis

Population. 1686 : 11 437 hab. ;
1759 : 50 643 ;
89 : 106 593 (Blancs 13 712, libres 3 058, esclaves 89 823) ; 1831 : 119 663 ; 52 : 121 041 ; 1901 : 182 112 ; 36 : 304 239 ; 46 : 278 464 ; 54 : 229 120 ; 61 : 283 223 ; 67 : 312 724 ; 74 : 324 530 ; 82 : 328 400 ; 90 (recensement) : 386 987 ; 97 (est. 1-1) : 428 000 (avant 1954 : recensements défectueux et majorés). Noirs, mulâtres, Indiens, créoles (Blancs nés aux Antilles, environ 12 000, dits Békés). Métropolitains : environ 8 000. Étrangers (1993) : 16 650 (4 % de la population, majorité d'Haïtiens et de Dominicains). Age : de 20 ans : 35,9 % ; + de 59 ans : 11,8 %. D. 251. Taux (en o/oo, est. 1996) : natalité : 17,1 ; mortalité : 5,8 (infantile 10). Accroissement naturel : 11,3.En 1990 : il y avait 101 934 Guadeloupéens en France dont 76 763 en région parisienne.
Population. 1676 : 1 519 hab. ; 1736 : 5 113, dont 484 Blancs (+ 25 000 Indiens) ; 89 : 14 540, dont 2 000 Blancs ; 1830 : 23 747 (1 450 Indiens) ; 76 : 18 230 ; 1954 : 27 864 ; 82 : 73 022 ; 90 (recensement) : 114 678 ; 97 : 163 000 ; 2 000 (est.) : 185 000. En % : ville de Cayenne 65, côte 27, intérieur 8. D. 1,9. Composition : Amérindiens : 1ers habitants (6 groupes : Galibis, Arawaks et Palikours sur le littoral, Emerillons, Wayanpis et Wayanas en amont des grands fleuves) ; 2 000 à 5 000. Bushinengés : descendants des Noirs marrons (esclaves en fuite), vivent des 2 côtés du fleuve Maroni (Guyane et Surinam). Groupes ethniques : Boshs, Bonis, Djukas, Saramacas, Paramakas, Aloukous ; 3 500. Métropolitains : 30 000 (12 % de la population). Chinois : arrivés fin XIXe s., originaires de la province de Zhejiang, de Taïwan, de Hong Kong ou de Malaisie ; 4 000 à 5 000. Hmongs : réfugiés laotiens, arrivés en 1977, surtout à Cacao ; alimentent Cayenne en cultures vivrières ; 1 500 à 2 500. Syro-Libanais (ou Syriens) : 2 000. Étrangers : + de 50 % (à l'origine de 60 % des naissances). Brésiliens : font le va-et-vient entre Guyane et Brésil, ont tendance à se sédentariser ; 20 000. Haïtiens : 25 à 30 000. Surinamiens : arrivés surtout en 1985-90 ; environ 6 200 personnes provisoirement déplacées du Surinam (dont 4 070 dans 4 camps d'accueil). Beaucoup sont rentrés et les camps ont disparu. La pression sur la frontière reste cependant forte ; 10 000, Guyanais (britanniques). Age (en %, 1996) : - de 20 ans : 69,3, + de 60 ans : 8,2. Taux (en o/oo 1995) : natalité 28, mortalité 3,6. Accroissement (1995) : 24,4 ; solde migratoire (de 1982 à 90) + 24 900. Population. 1664 : 4 505 hab. ; 1701 : 24 298 ; 1886 : 174 863 ; 1936 : 246 712 ; 74 : 324 832 ; 82 : 328 566 ; 90 : 359 579 ; 97 : 392 100 ; prév. 2000 : 415 000. Age (1996) : - de 15 ans : 23,9 %, + de 60 ans : 14,8 %. En majorité mulâtres et catholiques. Békés (mot ibo : Blancs créoles) : 2 500. Taux (en o/oo, 1995) : natalité 14,6, mortalité 6,1 (infantile 5,8), nuptialité 3,9, accroissement 8,6. Personnes nées en métropole et vivant à la Martinique : 25 936. Étrangers (en 1990) : 3 133. D. 363. Villes (en 1990) : Fort-de-France (chef-lieu) 101 540 hab., Lamentin 30 596, Schœlcher 19 874, Ste-Marie 19 760, Le Robert 17 746, Le François 17 065, St-Joseph 14 054, Rivière-Pilote 12 678, Ducos 12 536, St-Pierre 5 045 (1902 : avant l'éruption, 30 000, réhabitée depuis 1923). Martiniquais en métropole (en 1990) : 175 200 (dont 67 000 nés en métropole). Solde migratoire (1982-90) : + 1900. Naissances : 1965 : 10 749 ; 78 : 5 065 ; 87 : 6 322 ; 90 : 6 437 ; 95 : 5 644. Population. 1646 : 12 hab. ; 1707 : 734 ; 17 : 2 000 ; 77 : 35 469 ; 1804 : 65 152 ; 37 : 110 000 ; 47 : 108 829 (dont 60 718 esclaves) ; 72 : 182 700 ; 87 : 163 900 ; 1921 : 173 190 ; 41 : 220 955 ; 61 : 349 282 ; 74 : 476 675 ; 82 : 515 814 ; 90 : 597 828 ; 97 : 675 000 ; 2000 (prév.) : 685 000. D. 269,2. Age (en %, 1990) :- de 15 ans : 29,6, + de 65 ans : 5,8. Européens : 120 000 (descendants de Français, Anglais, Allemands, Hollandais, Italiens). Personnes nées hors de La Réunion et y vivant (dont, entre parenthèses, métropolitains) : 1967 : 13 122 (5 664) ; 74 : 22 801 (12 174) ; 82 : 35 581 (21 270) ; 90 : 57 118 (37 487). Les métropolitains sont dits Z'oreilles ou Zoreilles (comprenant mal le créole, ils font répéter, passant ainsi pour être " durs d'oreille ") ; on dit aussi qu'à l'origine les Z'oreilles étaient des Blancs, qui coupaient une oreille à leurs esclaves qui avaient tenté de s'échapper afin de les reconnaître en cas de récidive. Les descendants des 1ers Européens (" petits Blancs ") étaient pauvres et prolétarisés au début du XXe s. 600 vivent encore isolés (noms courants : Casabois, de Boisvilliers). la bourgeoisie créole actuelle est composée de descendants d'émigrants de fin XVIIIe, début XIXe s. Indiens : en majorité métis, 120 000 (dits Malabars, bien qu'importés de la côte de Coromandel et de Madras, religion tamoule brahmanique). Chinois : 20 000 (les 1ers arrivèrent vers 1860). Indiens musulmans dits Z'arabes : 7 000 (originaires de Bombay et du Gujarât après 1870), métis 200 000. Taux (en o/oo, 1995) : fécondité 2,39 (en 93), natalité 20, mortalité 5,4 (infantile 7,3). Solde migratoire : 1980 : - 4 682 ; 85 : - 1 244 ; 86 : - 168 ; 87 : + 64 ; 88 : - 1 563 ; 89 : - 300 ; 90 : + 1 100 ; 92 : + 3 000 ; 93 : + 1 000 ; 95 : + 1 000.

Réunionnais en métropole (dont, entre parenthèses, nés à La Réunion) : 1974 : 48 500 (34 990) ; 82 : 109 440 (75 720) ; 90 : 150 000 (92 350). Sur 12 000 jeunes arrivant chaque année sur le marché du travail, 3 000 trouvent un emploi dans l'île, 6 000 viennent en métropole.

LA LETTRE DE MALANGO
Recevez chaque jour les titres de l'actualité de l'Océan Indien par courriel

Votre nom :
Votre adresse email :

Les autres sites Malango

Malango Mayotte  |  Malango Actualité  |  Malango Annonces  |  Malango Océan Indien  |  Malango Comores  |  Malango Madagascar  |  Malango Zanzibar  |  Douka, la boutique de Malango  |  Malango Maurice  |  Espace professionnel de Malango  |  Annuaire de la presse et des médias  | 
Nous contacter Sites partenaires Plan du site