Le guide annuaire du tourisme et de l'information des îles de l'Océan Indien
Océan Indien | Mayotte | Actualité | Petites annonces | Voitures d'occasion | Boutique en ligne | Comores | Madagascar | Zanzibar  
   
Recherche dans la base de données Malango
Actualité Photos Annuaire de sites Associations
 
Accueil Malango Les collectivités d'Outremer

Contenu du chapitre :

Les collectivités d'Outremer
Le service de l'état-civil du ministère de l'outremer
Le traité d'Amsterdam
Articles de la constitution concernant l'outre-mer
Résulats du référendum pour la Consitution Européenne 29 mai 2005

Les régions ultra périphériques (RUP)
LES RUP, un peu d'histoire
Les parlementaires de l'outremer
L'outremer français en chiffres
Ethnies des Dom Tom
Collectivités et départements d'Outre-mer
Les collectivités locales de l'Outremer
Origines du Service de l'Etat Civil
Sites des Dom-Tom
Christian ESTROSI : biographie
Population Dom Tom
XIème conférence des présidents de région ultra périphériques

Dom-Tom ; chefs-lieux
François Baroin : portrait du ministre de l'Outremer
Statut des Dom Tom
Outremer et décentralisation
Départements et territoires d'outremer

LES RUP, un peu d'histoire Envoyer l'article par courrier électronique Imprimer l'article

 

LES RUP, un peu d’histoire

LES RUP, un peu d’histoire

Tout est parti d’une proposition de résolution sur les problèmes régionaux des Départements d’Outre-Mer déposée par Paul VERGES devant le Parlement Européen, en 1984.

En effet, suite à cette initiative, la Commission de Politique Régionale du Parlement Européen s’est rendue à La Réunion en 1985. Elle a rédigé le rapport dit Rapport Ligios.

En 1987, la résolution sur les problèmes régionaux des DOM était adoptée par le Parlement Européen. C’est donc d’une initiative réunionnaise menée jusqu’à l’adoption de ce rapport que date la première reconnaissance par l’Europe, de la spécificité des régions d’outre-mer, caractérisée par leur grand éloignement et des handicaps permanents.

Cette reconnaissance a permis dès 1989, l’élaboration du POSEIDOM (Programme d’Option Spécifique à l’Eloignement et à l’Insularité des Départements d’Outre-Mer) concernant La Réunion, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane. Après l’adhésion de l’Espagne et du Portugal, cette demande a été étendue aux Canaries par l’élaboration du POSEICAN, et aux Açores et à Madère par le POSEIMAD.

Ainsi, les quatre régions françaises d’outre-mer (La Réunion, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane), les deux régions insulaires portugaises (Madère, Açores) et la région autonome espagnole (les Canaries) bénéficient de programmes spécifiques fondés sur la reconnaissance de leurs particularités et la nécessité de compenser leurs handicaps structurels, lesquels découlent à la fois de leur grand éloignement et de leur isolement.

C’est ainsi que s’est forgé la communauté d’intérêts unissant les 7 Régions Ultra Périphériques.

En 1992, une déclaration reconnaissant leur situation particulière était annexée au Traité de Maastricht.

Les Présidents des RUP tiennent leur première conférence en 1995 et fixent comme objectif la reconnaissance de leurs spécificités dans le corps même du traité de l’Union Européenne. Cet objectif est atteint en 1997, avec l’inscription dans le Traité d’Amsterdam de l’article 299-2. Cet article reconnaît juridiquement la spécificité de ces 7 Régions, et la nécessité d’adapter les politiques de l’Union à ces réalités ultrapériphériques.


Source : Conseil Régional Réunion

LA LETTRE DE MALANGO
Recevez chaque jour les titres de l'actualité de l'Océan Indien par courriel

Votre nom :
Votre adresse email :

Les autres sites Malango

Malango Mayotte  |  Malango Actualité  |  Malango Annonces  |  Malango Océan Indien  |  Malango Comores  |  Malango Madagascar  |  Malango Zanzibar  |  Douka, la boutique de Malango  |  Malango Maurice  |  Espace professionnel de Malango  |  Annuaire de la presse et des médias  | 
Nous contacter Sites partenaires Plan du site